Qu’est-ce-que le CBG ?

list Dans: Le CBD

Alors que le CBD connaît un succès phénoménal sur le marché cannabique, le CBG reste encore peu connu. Pourtant, ce cannabinoïde possède des propriétés thérapeutiques intéressantes pour l'organisme, similaires à celles du cannabidiol. Quelle est la particularité du CBG ?

Les origines du CBG 

Le chanvre possède plusieurs centaines de molécules appelées « cannabinoïdes » qui lui confèrent ses nombreux bienfaits. Parmi ses composants, le CBG, ou Cannabigérol, est le premier phytocannabinoïde à être synthétisé par la plante. Cet élément a été découvert dans les années 1960 par les médecins israéliens Yechiel Gaoni et Raphael Mechoulam. Le CBG est obtenu grâce à la décarboxylation, un processus chimique qui entraîne la transformation de l'acide cannabidiolique (CBGA) en cannabinoïdes sous l'action de certaines enzymes, de la chaleur et de la lumière. Considéré comme la molécule mère du cannabis, le CBG est un élément indispensable à la biosynthèse des molécules présentes dans la plante, dont les fameux CBD et THC. Toutefois, le cannabigérol se retrouve en très petite quantité dans la plante, ne représentant que 1 % des cannabinoïdes identifiés dans un plant de chanvre arrivé à maturation. 

L'action du CBG sur l'organisme 

Si les recherches sur le CBG sont encore peu nombreuses, les premiers résultats obtenus semblent toutefois très prometteurs. Selon certaines études, cette molécule interagit avec le système endocannabinoïde, de la même manière que le CBG. Le cannabigérol se différencie toutefois du cannabidiol par sa structure chimique, entraînant des effets différents sur l'organisme. En effet, cet élément aurait la capacité d'inhiber l'assimilation du GABA pour contrôler l'anxiété et les tensions musculaires. Il présente également un potentiel anti-inflammatoire et antidouleur intéressant grâce à son influence sur le récepteur vanilloïde 1.

Contrairement au THC à qui l'on doit les effets psychoactifs du cannabis, le CBG ne provoque aucune action psychotrope ni effet secondaire indésirable. Les recherches menées sur le sujet ont pu mettre en évidence les effets positifs de cette molécule, ouvrant la voie à de nouvelles applications dans le domaine médical, notamment pour le traitement de certains troubles. 

Les bienfaits thérapeutiques du CBG 

Bien que moins populaire que son cousin le CBD, le CBG commence à gagner progressivement du terrain. Ce cannabinoïde s'est surtout fait connaître pour ses propriétés thérapeutiques sur le plan physique et mental sans provoquer de dépendance chez le consommateur. Tout comme le CBD, on lui confère des propriétés anxiolytiques qui favorisent la détente et aident à lutter contre l'anxiété, le stress, les troubles du sommeil et la dépression. Il contribue également à la gestion des douleurs musculaires grâce à ses effets relaxants. Néanmoins, le cannabigérol possède aussi un potentiel non négligeable dans l'amélioration de diverses pathologies telles que : 

La maladie inflammatoire de l'intestin (MII) 

Une étude publiée en 2013 à l'université de Naples a mis en lumière son efficacité dans le traitement des inflammations intestinales. Cette molécule présente un intérêt dans la réduction des symptômes provoqués par les maladies chroniques inflammatoires, dont la MII, la maladie de Crohn et les colites. 

  • Les glaucomes 

Le CBG est un vasodilatateur naturel qui contribue au maintien d'une bonne circulation sanguine. Il aide à réguler la pression sanguine, réduisant les risques d'apparition du glaucome, une affection oculaire capable d'endommager le nerf optique. 

  • La perte de l'appétit 

Contrairement au CBD qui agit comme un coupe-faim, le CBG va stimuler l'appétit. C'est cette molécule qui provoque cette sensation de fringale typique qui survient lors de la consommation de cannabis. Les patients atteints de troubles alimentaires ou qui suivent un traitement comme la chimiothérapie peuvent utiliser le CBG pour recouvrer l'appétit. 

  • Les maladies de peau 

Le CBG constitue une aide précieuse pour les personnes atteintes d'affections cutanées telles que le psoriasis et l'eczéma. Il permet de soulager les inflammations cutanées, de réduire les gonflements et les sensations d'inconfort. 

  • Les maladies neurodégénératives 

D'après certaines recherches, le cannabigérol apporterait aussi une action protectrice sur le cerveau. Il possède de puissantes propriétés antioxydantes qui permettent de protéger le système nerveux des blessures. Cette molécule constitue donc un allié de taille contre les pathologies comme la maladie de Huntington. 

  • Les infections bactériennes 

Le CBG aurait également des propriétés antifongiques et antibactériennes. Il agit comme un antibiotique naturel pour combattre les agents pathogènes résistants aux médicaments. Cet élément pourrait donc servir au traitement de certaines infections bactériennes comme le Staphylococcus Aureus résistant à la méthicilline (SARM). 

Les différents produits à base de CBG 

Le CBG est naturellement peu présent dans le plant de chanvre, soit moins de 1 % selon les espèces. Il est donc nécessaire de se tourner vers les produits qui contiennent cette molécule pour profiter de ses bienfaits. Privilégiez les produits à base de chanvre non transformés qui garantissent la qualité des principes actifs.

Le CBG peut être utilisé sous forme d'huile pure, d’huile à large spectre ou d’huile à spectre complet. Pratique et facile à utiliser, il vous suffit de déposer quelques gouttes sous la langue ou de mélanger l'huile dans vos boissons ou vos aliments. L'huile de CBG convient aussi pour un usage par voie topique en appliquant quelques gouttes sur la peau.

Concernant les concentrés isolés de CBG, ces produits sont adaptés à la vaporisation et à l'inhalation. Ces modes de consommation permettent de ressentir rapidement les effets des phytocannabinoïdes pendant une durée assez courte pour éviter les risques pour la santé.

Mots clés: CBG
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre